Oeuvre de Van Doesburg

Article publié le 07-03-2017 par Association Theo van Doesburg

Oeuvre de Van Doesburg

Le musée De Lakenhal à Leyde a acheté le tableau de Theo van Doesburg Contre-Composition VII pour presque 1,9 million d’euros, auprès d’une maison de ventes londonienne.

Van Doesburg peignit Contre-Composition VII à Paris, en 1924, pendant les grandes heures de De Stijl. L’œuvre abstraite peut être considérée, selon De Lakenhal, comme une illustration remarquable de ce mouvement artistique.

 » Dans cette peinture, on perçoit clairement l’influence de Piet Mondriaan, avec qui Van Doesburg entretint d’étroites relations durant une courte période, après son installation à Paris en 1923. La qualité visuelle et l’aura moderniste de Contre-Composition VII rendent instantanément sensible la force du bouleversement dans lequel Van Doesburg et ses contemporains s’engageaient   » explique le musée.

 

Leyde

La directrice du musée leydois, Meta Knol, est très heureuse de cette acquisition. Entre 1916 et 1921, Van Doesburg vécut également à Leyde. Il y développa son art d’avant-garde, et y créa la revue De Stijl, d’après laquelle le mouvement artistique a été nommé.

Jusqu’à présent, on ne pouvait voir dans les musées néerlandais que cinq peintures abstraites réalisées par Van Doesburg pendant les années 20. De nombreuses œuvres de cette période ont été vendues dans les années 40 par sa veuve à des collectionneurs aux Etats-Unis. Contre-Composition VII était de celles-ci.

De Lakenhal étant fermé jusqu’au printemps 2019 pour d’importants travaux de réaménagement, Contre-Composition VII sera temporairement exposée au Rijksmuseum à Amsterdam.