soirée EVERBRECHT : épilogue

Article publié le 20-10-2015 par Association Theo van Doesburg

soirée EVERBRECHT : épilogue

Belle affluence ce vendredi 9 octobre pour assister au concert « Everbrecht » donné par Bernd Weissig, accompagné de Jean-Philippe Froidefond à la basse et de Dominique Lô à la guitare. La salle des fêtes de l’Aubette était pleine, et le public a assisté attentif et chaleureux à un récital relativement inédit, du moins en France. Car s’il n’est pas inhabituel que les chansons écrites par Bertolt Brecht soient interprétées lors de soirées analogues en Allemagne, c’est beaucoup moins courant de ce côté-ci du Rhin. Les participants ont eu par conséquent, et à juste titre, le sentiment de se trouver au bon moment à la bonne place pour être parties prenantes d’un événement quasi-exclusif. Cette impression était particulière puisque tout s’est passé en version originale, ce qui faisait la singularité de la manifestation. Fort heureusement, il était possible de se procurer un programme, en français qui a permis à tous ceux que la barrière de la langue aurait rebuté de rester connectés à l’interprétation qui était proposée.

Les plus au fait de la création brechtienne auront remarqué que les « sermons domestiques » [die Hauspostille] ont été mis largement à contribution, tout comme les musiques de ses amis et compères, Hanns Eisler, Kurt Weill ou Paul Dessau.

Quoi qu’il en soit, ce récital en deux parties d’une quarantaine de minutes chacune a permis aux trois musiciens de déployer leur savoir-faire et leur sensibilité sur des arrangements de Jean-Philippe Froidefond, qui en ont surpris plus d’un à l’instar des riffs de Dominique Lô qui répondaient au phrasé de Bernd Weissig. L’actualité était également à l’ordre du jour et Bernd n’a pas manqué, dans ses présentations, de faire le parallèle entre les contemporains de Brecht et les manifestations de PEGIDA à Dresden.

Pour voir quelques images de la soirée